JAST présente un robot capable de connaître vos intentions

JAST présente un robot capable de connaître vos intentions:

Le public est de plus en plus intéressé par des robots étant capables de jouer un rôle tant de compagnon que de travailleur. Ce qui est recherché est le robot idéal: capable de comprendre les besoins de l'homme. Pour cela, il faut qu'il soit capable d'interagir avec les humains, qu'il puisse prendre une décision, et sache jouer un rôle pro-actif. Il doit également être en mesure de poser des questions si besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un...), et explorer des possibilités avant d'agir.

Après plus de 4 ans de recherche et développement, des chercheurs européens en robotique, psychologie, et sciences cognitives ont mis au point (Graphie) ce robot tant attendu, capable de prédire les intentions de son utilisateur. L'union Européenne a financé ce projet (Un projet est - dans un contexte professionnel - une aventure temporaire entreprise dans le but de créer un produit ou...), nommé "JAST" (Joint-Action Science (La science (du latin scientia, connaissance) relève Historiquement de l'activité philosophique, et fut pendant...) and Technology), pour un budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) de 6 millions d'euros. Il a pour but d'étudier les moyens par lesquels un robot peut anticiper les actions que son partenaire de travail va réaliser.


Le robot apprend son rôle en ayant observé au préalable l'action à réaliser


La première phase de ce projet a été d'observer la façon dont se passait la collaboration entre deux hommes. Les scientifiques ont constaté qu'un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble, désigne intuitivement une collection d'objets (que l'on appelle éléments...) de "neurones miroir (Un miroir est une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion. C'est souvent une couche...)" activent une "résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à...)" dans le cerveau, lorsqu'une personne observe une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.). Ces résonances permettent au cerveau de stocker une copie de l'action qui vient d'être observée. Il traite l'observation (L'observation est l'action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l'aide...) d'une action de la même façon qu'il traiterait l'action elle-même.

Le projet JAST consiste à construire un système intégrant cette capacité d'observation et de miroirs. Ainsi, les robots qui en résultent connaissent la tâche qu'ils ont à effectuer. Ils l'observent, la reproduisent, et sont rapidement capables d'anticiper ou de signaler une erreur quand son partenaire n'a pas respecté la procédure habituelle. Le robot est ainsi, en quelque sorte, doué d'une conscience lui permettant d'évoluer par lui même.

L'utilité de ce robot peut s'imaginer dans des contextes très variés. Sur le site internet dédié à ce projet, le robot apprend par exemple à construire un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef...) miniature, en assemblant des pièces et se servant d'outils. Espérons qu'un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux...) notre "robot de compagnie" nous proposera une tasse de café au moment où l'on en a envie, sans avoir à le lui demander !

Auteur de l'article: Cédric DEPOND                                               www.techno-science.net

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×