Lorsque la Tour Eiffel était une plate-forme expérimentale

La Tour Eiffel fête aujourd’hui les 120 ans de son inauguration. Symbole de la capitale française partout dans le monde, la grande tour de fer n’a pas toujours fait l’unanimité, plusieurs personnalités ont même tenté d’annuler sa construction. Si ces protestations ne parviendront pas à empêcher le projet, les opposants à la Tour Eiffel ont bien failli obtenir sa destruction quelques années plus tard.


En effet, une fois l’exposition universelle passée, la plupart des palais construits sont détruits. Pour ne rien arranger, la Tour Eiffel voit dans le même temps sa fréquentation baisser. Lors de l’exposition universelle de 1900, la tour de métal attire moitié moins de monde qu’en 1889. Concédée à Gustave Eiffel jusqu’en 1909, la tour semble de plus en plus vouée à la destruction une fois cette date passée.

Gustave Eiffel va cependant trouver une utilité à sa tour et va parvenir à la sauver. Il propose au monde scientifique d’utiliser la grande hauteur de sa tour pour faire des expérimentations. Elle sera le lieu d’expériences de mesure de la résistance de l’air dans une chute libre et servira à plusieurs tests de transmissions sans fil. Par la suite, la Tour Eiffel est surmontée d’une antenne d’émission radio.


Installation radio de 1909, dispositif démonté vers 1925


La toute première expérimentation de télégraphie sans fil (TSF) a lieu en 1898 entre la Tour et le Panthéon, distant de 4 km. Mais c’est en 1903 que la Tour Eiffel va devenir un site d’expérimentation de radiodiffusion. A l’époque, Gustave Ferrié, un ingénieur militaire, souhaite mener de plus amples expériences sur les technologies de TSF. L’armée privilégiant les communications par pigeons voyageurs ou signaux optiques, il se tourne vers Gustave Eiffel qui accepte de lui prêter sa tour et de financer ses expériences.

De longs câbles sont tendus entre le sommet de la Tour Eiffel et le sol. Ces installations permettent une progression très rapide. Dès 1907, les ondes émises depuis Paris peuvent être reçues au sud de la Méditerranée. En 1912, les recherches sur les longueurs d’ondes sont suffisamment abouties pour que la Tour Eiffel émette partout dans le monde. Devenue utile, Gustave Eiffel obtient en 1909 une nouvelle concession de 70 ans pour sa tour qui est alors définitivement sauvée !

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×